Tout savoir sur les hépatites : types, causes et symptômes

Labobio24 types-dhépatites

Les hépatites sont des infections systémiques atteignant préférentiellement le foie, responsable de lésions inflammatoires et des altérations hépatocytaires dégénératives. Les types d’hépatites peuvent être de courte durée (hépatite aiguë), après quoi le sujet se remet. Mais également, elles peuvent aussi durer longtemps et devenir chroniques. En effet, certains types d’hépatites peuvent provoquer la destruction d’une partie du foie.

 Les différents types d’hépatites

Les hépatites se regroupent en 2 grandes catégories : les hépatites virales, causées par des virus de l’hépatite A B C D ou E et les hépatites non virales, principalement provoquées par des substances toxiques comme l’alcool, certains médicaments, certaines drogues et souvent les maladies auto-immunes.

  • L’hépatite A

C’est un type d’hépatite provoquée par le virus VHA. Ce dernier s’attaque aux cellules du foie et entraîne ainsi une inflammation du foie. Il est présent dans les selles d’une personne infectée. Il peut demeurer vivant environ 30 jours à l’air libre.

  • L’hépatite B

C’est une infection mortelle provoquée par le virus VHB qui s’attaque au foie et provoque automatiquement une inflammation de ce dernier. Il est généralement présent dans le sang, le sperme et dans les sécrétions vaginales d’une personne infectée. Elle se transmet aussi de la mère infectée à son nouveau-né. Le VHB peut demeurer vivant environ 5 à 7 jours à l’air libre.

  • L’hépatite C

C’est une maladie du foie causée par le virus VHC. Ce virus est présent dans le sang d’une personne infectée et peut vivre à l’air libre environ 5 à 7 semaines. L’hépatite C peut être à l’origine d’une maladie aiguë ou chronique. Le VHC peut rester pendant des années dans l’organisme sans aucun symptôme apparent. En conséquence de quoi la personne infectée peut transmettre le virus à d’autres personnes sans le savoir.

  • Le virus de l’hépatite D (VHD) ou virus de l’hépatite delta

On parle d’un virus à acide ribonucléique (ARN). Autrement dit, c’est un sous virus satellite c’est-à-dire que le VHD a nécessairement besoin d’une liaison avec le VHB pour se propager. Donc, l’infection par le VHD ne peut survenir que simultanément à une hépatite B (co-infection simultanée avec le VHB ou une surinfection). Le virus de l’hépatite D est très contagieux, il se transmet par contact avec du sang infecté ou avec d’autres fluides corporels.

  • Le virus de l’hépatite E

C’est une infection du foie causée par le virus de l’hépatite E (VHE). Le VHE se transmet de la même manière que le VHA. Il est excrété dans les selles de la personne infectée et entre dans l’organisme par le biais des intestins. Ce type d’hépatite peut se guérir spontanément, sauf chez la femme en état de grossesse souffrant d’une hépatite fulminante (destruction des cellules du foie).

Les différentes Causes des hépatites

Les hépatiques sont causées par des substances toxiques, ou par des virus (majorité des cas). Aujourd’hui, cinq virus responsables d’une infection ciblée et d’une inflammation ont été individualisés pour le moment : le virus A (VHA), le virus B (VHB), le virus C (VHC), le Virus D (VHD) et le Virus E (VHE). Ces derniers sont différents par leur mode de transmission.

  • L’hépatite A et E sont généralement causées par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés (fécal oral) ou par contact direct avec le sujet.
  • L’hépatite B, inséparable de C et D, survient généralement à la suite d’un contact avec des liquides biologiques infectés : transfusion de sang ou de produits sanguins contaminés, actes médicaux invasifs pratiqués avec du matériel contaminé, etc.

Les différents symptômes des hépatites

Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre et dépendent aussi de la cause de l’hépatite.

  • L’hépatite A a une période d’incubation de 15 à 28 jours. Pour la plupart des cas, aucun symptôme n’est ressenti par l’individu infecté. En effet, pour la majorité des cas, l’infection est confondue avec une grippe. Ainsi les principaux symptômes possibles sont : jaunisse, fatigue, fièvre, maux de tête, perte d’appétit, diarrhée…
  • L’hépatite B a une période d’incubation qui peut varier de 30 à 180 jours. Ainsi, une fois le virus présent dans l’organisme, les symptômes ressentis sont très similaires à ceux d’une grippe : fatigue, fièvre, maux de tête, perte d’appétit, jaunisse, urine foncée, selles pâles, diarrhée. L’hépatite B est souvent asymptomatique, beaucoup de personnes infectées par ce virus ne ressentent pratiquement aucun symptôme.
  • L’hépatite C survient après une période d’incubation moyenne de 6 à 10 semaines. Les symptômes les plus fréquents sont : une perte d’appétit, des douleurs musculaires et articulaires, une perte de poids, des fatigues et insomnie, des nausées, des vomissements, la diarrhée, des maux de tête. Ce sont souvent des signes qui donnent l’impression d’avoir la grippe.
  • L’hépatite D (VHD) a une période d’incubation de 1 à 6 mois. Le syndrome peut être de courte durée (aiguë) ou chronique. Le VHD a des symptômes totalement identiques à ceux de l’hépatite B. Il se manifeste par des jaunissements de la peau et des yeux, une anorexie, des douleurs d’articulation et musculaires et des douleurs à l’estomac.
  • Le virus de l’hépatite E (VHE) a une période d’incubation de 2 à 6 semaines. Cette infection pour la plupart des cas (90 % des cas) est asymptotique. Néanmoins, des syndromes grippaux tels qu’une fièvre, une douleur abdominale, des vomissements et une perte d’appétit peuvent souvent apparaître. L’hépatite E peut se soigner spontanément. Cependant, des formes graves voire mortelles ont été décrites chez les patients souffrants d’une maladie hépatique chronique, mais également chez les femmes en état de grossesse.

La majorité de ces types d’hépatites se résorbent spontanément sans laisser de séquelles. Parfois, la maladie persiste plusieurs mois. En effet, quand elle dure plus de 6 mois, elle est considérée comme chronique. Lorsque le foie est gravement atteint, seule une greffe peut être la solution. Il est conseillé de consulter son médecin et de souvent faire des dépistages au laboratoire

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *