Se protéger des IST et connaître les plus fréquentes

Labobio24 type-dIST

Se protéger des IST revient en premier lieu à mieux les connaître. Les infections sexuellement transmissibles se transmettent principalement par contact cutané lors d’un rapport sexuel quelle que soit la nature (vaginale, anale, orale) ou par transfusion sanguine. Il en existe plus d’une trentaine provoquée par des agents infectieux comme des virus, des bactéries ou encore des parasites.

Quelles sont les IST les plus fréquentes ?

Un grand nombre d’IST, notamment la chlamydiose, la gonorrhée, l’hépatite B, le virus du SIDA, la syphilis, l’herpès génital et les condylomes sont les plus fréquents. Certaines parmi ces infections peuvent cependant durer des années et sont difficiles à guérir, d’autres peuvent aussi devenir mortelles.

  • La chlamydiose

C’est une infection très fréquente qu’on retrouve le plus souvent chez les personnes âgées de 15 à 25 ans, surtout chez les femmes. Elle est provoquée par une bactérie appelée chlamydiae trachomatis transmise lors d’une pénétration anale non protégée. Cette bactérie vit à la surface des muqueuses infectées. Pour la plupart du temps, la contamination passe inaperçue, car les symptômes sont atténués.

  • La gonorrhée ou blennorragie

Communément appelée chaude pisse, la gonorrhée est une infection des organes génito-urinaires causée par la bactérie le gonocoque. Elle touche généralement les personnes de moins de 30 ans et particulièrement les hommes. Après la chlamydiose, la gonorrhée reste la plus fréquente. Cette maladie se manifeste par un écoulement jaune qui touche les organes génitaux (verge…), accompagné d’une sensation de brûlure. Ces symptômes apparaissent quelques jours après la contamination.

  • L’hépatite B

C’est une infection courante, cent fois plus contagieuse que le VIH. Elle touche de plus en plus de personnes dans le monde. En effet, le virus de l’hépatite B (VHB) fait partie des dix virus les plus dangereux du monde. Il se transmet par le sang, les sécrétions sexuelles voire la salive. Les symptômes se manifestent par des fièvres hépatiques, une fatigue intense, des douleurs articulaires et souvent par un jaunissement.

  • Le virus du SIDA ou VIH

La contamination du VIH passe le plus souvent inaperçue (absence de symptômes). Mais elle peut se manifester par l’apparition de fièvre, une éruption, de la fatigue ou une diarrhée. Le SIDA peut se déclarer entre quelques mois et plusieurs années après la contamination.

  • La Syphilis

C’est une infection très contagieuse due à une bactérie dite Treponema pallidum. La Syphilis se manifeste d’abord par un chancre au niveau des organes génitaux, puis par des atteintes des nerfs et des viscères, parfois plusieurs années après la contamination. Les symptômes sont très variables d’une personne à l’autre. Non traitée, elle peut sans doute évoluer sans manifestation majeure pendant plusieurs années en provoquant de graves complications.

  • L’herpès génital

C’est une infection chronique provoquée le plus souvent par deux virus appelés virus de l’herpès simplex (HSV-1 et HSV-2). En effet, c’est le virus HSV-2 qui est le plus souvent la cause de l’herpès génital. Une à trois semaines après avoir été infecté par le virus, le patient développe des symptômes souvent importants appelés primo-infection. Une fois l’infection guérie, le patient continue d’héberger ce germe durant toute sa vie. Parfois, des crises moins sévères et moins fréquentes peuvent survenir à tout moment. Se protéger des IST comme l’herpès signifie s’appliquer soi-même des méthodes de prévention. 

  • Condylomes

Également appelés verrues génitales, les condylomes sont des maladies dues à des virus appelés papillomavirus humains (HPV). Ces virus sont très contagieux et ils peuvent souvent provoquer un cancer du col de l’utérus, à cause d’une transformation des cellules infectées. En effet, ils se transmettent par un simple contact avec les verrues.  

Comment se protéger des IST ?

Le seul moyen  pour se protéger véritablement contre les IST est l’abstinence de tout contact sexuel. Mais en dehors de l’abstinence, il y’a évidemment d’autres moyens plutôt fiables et efficaces pour se protéger des IST. 

  • Se protéger des IST
  • Utilisation du préservatif

    Vaccin contre l’hépatite B et les papillomavirus

    consulter un médecin en cas de doute

  • Se protéger des IST
  • Dépistage régulier après chaque relation sexuel et à chaque changement de partenaire

    Informer ses anciens et nouveaux partenaires en cas d’infection

Toutes les IST peuvent être diagnostiquées dans un laboratoire ou dans un centre de dépistage par des prises de sang. En effet, le dépistage est le seul moyen de connaitre si vous êtes infectés. Aujourd’hui, beaucoup de personnes ignorent qu’elles sont porteuses de virus, de bactéries ou de parasites d’où l’importance de se protéger des IST. Donc il est nécessaire d’être prudent. Si vous avez ne serait-ce qu’une ombre de doute : prenez votre courage et faites une visite dans un laboratoire ou un centre de dépistage pour effectuer un test. Ainsi vous éviterez de vous mettre en danger, mais également de mettre en danger votre partenaire. Les IST peuvent être soignées si toutefois elles sont dépistées rapidement.  

Labobio24 numération-de-formule-sanguine-495x400
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *