Insuline : entre craintes et réalités

Labobio24 insuline-intelligente

L’insuline est utilisée comme traitement pour le diabète. Elle assure la régulation de la glycémie dans l’organisme. Cependant, beaucoup de personnes ont entendu parler de l’insuline, mais n’en savent que très peu. Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelle est son importance pour les patients diabétiques ? Comment fonctionne-t-elle ?

Qu’est-ce que l’insuline

L’insuline est une hormone protéique fabriquée naturellement par le pancréas. Elle est essentielle pour le bon fonctionnement de l’organisme, car elle assure le passage du sucre du sang aux cellules du corps. En effet, le sucre, une fois dans les cellules, sert à produire l’énergie nécessaire pour permettre aux cellules de bien fonctionner. Certaines personnes ne produisent pas assez d’insuline et ont par conséquent un taux de sucre trop élevé entrainant le diabète.

Que se passe-t-il en cas de carence en insuline ?

Si le pancréas n’arrive plus à produire assez d’insuline, le sucre reste dans la circulation du sang et provoque une augmentation du taux de glucose dans le sang. En conséquence, le glucose atteint un taux très élevé (hyperglycémie) et provoque des complications au niveau des reins et dans les urines. En effet, l’hyperglycémie amène avec elle de l’eau hors de la circulation du sang. Ce qui fait que le patient diabétique a une sensation de soif intense et il élimine excessivement d’urines.

De plus, si le glucose présent dans le sang ne peut pas être utilisé pour produire de l’énergie, l’organisme doit lui-même chercher d’autres sources d’énergie. Donc, le corps doit puiser dans ses réserves de graisse. Alors que l’utilisation de graisses par le corps comme source d’énergie produit des corps cétoniques. Il s’agit de substances produites lors de la dégradation des graisses dans l’organisme. Ces dernières peuvent provoquer des problèmes de santé.

L’insuline chez les diabétiques

L’insuline est indispensable pour les personnes atteintes du diabète de type 1. C’est aussi un traitement essentiel pour la plupart des personnes atteintes du diabète de type 2.

  • Chez les personnes atteintes du diabète de type 1, le pancréas ne parvient pas à produire suffisamment d’insuline. C’est la raison pour laquelle elles doivent s’injecter de l’insuline quotidiennement afin de réguler le bon fonctionnement du pancréas, mais aussi pour contrôler la maladie. L’apport d’insuline chez les patients diabétiques de type 1 constitue une insulinodépendance.
  • Chez les personnes atteintes du diabète de type 2, le pancréas parvient à produire de l’insuline, mais celle-ci n’est pas bien utilisée par l’organisme. Donc, en plus de la nécessité de prendre des médicaments antidiabétiques, le patient peut prendre également une injection d’insuline quand le taux de glycémie est trop élevé. L’apport d’insuline chez les diabétiques de type 2 constitue un état insulino-requérant.

Les différents types d’insulines

Il existe 4 grands types d’insuline qui se différencient par rapport à leur rapidité de passage dans la circulation du sang ainsi que leur durée d’action :

  • L’insuline ultrarapide passe très rapidement dans la circulation sanguine environ 5 minutes après une injection. Elle permet, après un repas, de faire entrer le sucre au niveau des cellules. En effet, ces insulines doivent être injectées nécessairement avant les repas et elles réagissent entre 2 à 3 heures. Ce sont des insulines humaines légèrement modifiées afin de diminuer la durée d’action et ainsi se rapprocher de l’action normale de l’insuline pendant un repas chez une personne non diabétique.
  • Les insulines rapides comme les insulines ultrarapides permettent aussi de faire entrer le sucre au niveau des cellules après un repas. Elles réagissent entre 4 h et 6 h et sont injectées 10 à 15 minutes avant un repas. Ces insulines sont des insulines humaines non modifiées.
  • Les insulines intermédiaires maintiennent le pic d’insuline nécessaire au moment des repas et en dehors des repas. Elles agissent, soit de manière continue et équilibrée pendant sa durée d’action, soit de manière plus importante pendant les six premières heures que durant les heures suivantes. Elles réagissent entre 10 à 16 heures.
  • Les insulines lentes permettent de couvrir les besoins du métabolisme durant toute la journée. Ce sont des insulines qui ont été modifiées afin d’allonger leur durée d’action. Elles réagissent environ en 24 heures.

Il y’a aussi les insulines pré-mélangées qui combinent deux types de mélanges d’insulines. Un mélange d’insulines à action ultrarapides ou rapides (injecté 15 minutes avant les repas et sa durée d’action est de 18 à 24 heures) et un mélange d’insulines à action lentes ou intermédiaires (injecté environ 30 minutes avant les repas et sa durée d’action est de 18 à 24 heures). Cependant, ces deux types de mélanges d’insulines vous permettent non seulement d’éviter de multiplier les injections d’insulines, mais également de faire qu’une seule injection au lieu de deux.

L’insuline en laboratoire

L’insuline humaine et l’insuline analogue sont les deux types d’insulines fabriquées en laboratoire. La forme moléculaire de l’insuline humaine conçue au laboratoire est semblable à l’insuline que le pancréas humain fabrique tandis que celle de l’insuline analogue est légèrement modifiée par rapport à l’insuline humaine afin de lui donner de nouvelles propriétés.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *