Les urgences sont traitées en priorité dés que le médecin prescripteur ou le patient le mentionnent (écrit sur l’ordonnance, ou oralement).

En plus d’être précisé sur le dossier du patient, l’état d’urgence doit être indiqué sur l’échantillon (marquage du tube et de la fiche de prélèvement avec une pastille verte).

Le degré d’urgence sera pris en compte à chaque étape de la réalisation de l’analyse, jusqu’à la transmission des résultats (rendu par téléphone, fax, Email etc.).

Certaines analyses sont systématiquement considérées comme urgentes :

  • BHCG (grossesse extra utérine).
  • D Dimères.
  • Troponine et autres marqueurs cardiaques.
  • Œstradiol dans le cas de suivi de stimulation pour procréation médicalement assistée.
  • Liquide Céphalo Rachidien en Biochimie et microbiologie.