Les échantillons d’urines sont généralement recueillis par les patients eux-mêmes. L’agent préleveur a la responsabilité d’indiquer les préconisations nécessaires au patient et, d’identifier les échantillons.

Idéalement les échantillons sont recueillis au laboratoire. A défaut, le recueil peut être effectué au domicile du patient, en respectant les conditions inscrites sur les fiches de préconisation et le délai d’acheminement, ou les conditions de conservation (4°C) de l’échantillon.

Pour les patients sous sondes, les biologistes et infirmiers sont habilités pour effectuer le prélèvement.

Les Conditions

  • Pas de traitement antibiotique ou fenêtre thérapeutique ou après 48 heures au moins d’arrêt du traitement
  • De préférence recueillir des urines ayant séjourné au moins 3 à 4 heures dans la vessie
  • Le délai entre le recueil de l’échantillon et l’acheminement au laboratoire ne doit pas dépasser l’heure suivant la miction

La Technique de recueil

Chez l’adulte

  • Identifier le flacon
  • Nettoyer le méat urinaire avec une solution antiseptique douce (solution de Dakin ou chlorure de Benzalkonium en tampon unitaire), puis à l’aide d’une compresse stérile imbibée d’eau physiologique ou distillée stérile
  • Eliminer le premier jet
  • Ouvrir le pot
  • Recueillir à la volée les urines au milieu de jet
  • Refermer immédiatement le pot afin d’éviter les contaminants
  • Remettre le prélèvement à l’agent préleveur qui l’acheminement au laboratoire.

NB : Chez le sujet sous sonde urinaire, le prélèvement se fera, si sonde placée il y a moins de 3 heures, au niveau de la tubulure après avoir clampé celle-ci pendant quelques minutes et déconnecté le sachet.

Chez le nourrisson

  • A l’aide d’une solution de Dakin ou de chlorure de benzalkonium, nettoyer l’organe génital. Si c’est un petit garçon non circoncis dégager le gland avant de le nettoyer.
  • Placer une poche à urine, changer la poche toutes les 30 minutes jusqu’à émission des urines
  • Plier la poche, l’introduire dans un pot stérile de 150 ml
  • Identifier l’échantillon (Nom, prénom, code patient)
  • Déposer au laboratoire avec la fiche de paillasse